Accueil "Les Sites Citerriens" >> robin >> Livre

 

 

Livre

Vous pouvez vous procurer
le livre de Jean-Marc Flament
- En version "papier", port inclu, au prix de 495 FB
- En format "word" pour PC ou en format "pdf" (sans les annexes), gratuitement.
jeanmarc.flament@win.be

Le Robin
La garantie d'une société plus humaine

A qui envoyer la facture de la dette publique, du chômage, de la criminalité, des problèmes écologiques? Voilà la question à l’ordre du jour dans cette Communauté européenne de la fin du 20e siècle obnubilée par les accords de Maastricht. Les gouvernements y répondent à leur manière en taxant les revenus du travail, en rabotant les budgets sociaux, bref en réduisant le pouvoir d’achat des gens et la compétitivité des entreprises.

Mais oublions tout cela un moment et posons la question autrement. Pour qu’une société reste saine, faut-il faire supporter le coût de ses dysfonctionnements à ceux qui en sont responsables ou à ceux qui n’y sont pour rien? Faut-il pénaliser fiscalement les gens ou les entreprises qui apportent leur concours au progrès de cette société ou, au contraire, ceux qui s’acharnent à la détruire sans jamais rien lui apporter?

L’Homme de bon sens n’hésitera pas longtemps. Il faudrait être fou pour adresser les factures à ceux qui sont étrangers à la cause du préjudice ou encore pour pénaliser les secteurs utiles par rapport à ceux qui sont nuisibles.

Ouvrons les yeux, clignons plusieurs fois les paupières pour nous assurer que la réalité est bien celle que nous voyons et puis, osons le dire avec cette candeur de l’enfant qui découvre la nudité du roi sous son costume invisible, les fous sont au pouvoir.

Questionnés par les plus éveillés de leurs courtisans, ils invoquent l’impossibilité pratique d’agir autrement. Par définition, les fraudeurs et travailleurs au noir ne seraient pas imposables, les trafiquants de drogue, les auteurs de hold-up non plus. Quant à la fracture sociale si coûteuse pour le budget des Etats, elle serait le résultat d’une crise temporaire et non d’une mutation de société.

Ce livre va pourtant vous prouver le contraire. Il est tout à fait possible de soulager les travailleurs et les entreprises ou organismes utiles en réintroduisant dans le circuit social de l’argent illicite ou illégitime, de réduire la fracture sociale en utilisant l’argent de ceux qui l’ont créée. Et ceci sans la moindre coercition, sans la moindre inquisition, sans la moindre répression. Simplement en ajoutant une petite règle supplémentaire au grand jeu de monopoly auquel s’adonne notre société.

Une des solutions possible tient en un mot: le robin! Elle est simple, marquée au coin du bon sens... Elle présente l’avantage de restaurer le plein emploi tout en asphyxiant la criminalité et en responsabilisant chaque citoyen à la notion d’un bien commun trop souvent tombé en désuétude. Enfin elle restitue aux Etats, donc à la démocratie, le pouvoir concédé au fil du temps aux puissances financières. Ce sera à n’en pas douter, l’idéologie dominante du 21e siècle, celle qui donnera enfin à l’Humain l’importance qu’il mérite. Il serait irresponsable aujourd’hui de continuer à gouverner sans préparer activement la société européenne à vivre sous l’ère du robin.

Jean-Marc Flament


 

Pour me rejoindre : jeanmarc.flament@win.be

Vous pouvez vous procurer
le livre de Jean-Marc Flament
- En version "papier", port inclu, au prix de 495 FB
- En format "word" pour PC ou en format "pdf" (sans les annexes), gratuitement.
jeanmarc.flament@win.be